18 novembre 2004

Pierre Mac Orlan (1882-1970), qui disait de lui "Je suis devenu un écrivain parce que je n'étais bon à rien", nous a laissé cette belle phrase. Quand on possède le goût des gens exceptionnels, on finit toujours par en rencontrer. Souvent, en effet, il suffit de changer son regard sur le monde pour que ce monde change. En nous attachant avant tout aux qualités de chacun, et non à ses défauts, nous nous entourons d'un monde plus agréable. (dans certaines limites, bien sûr...)
Posté par zebu32 à 06:14 - Commentaires [4] - Permalien [#]