Me voilà arrivée ce matin dans les citations de Pablo Neruda (1904-1973). Mon Dieu que le choix est difficile ! Tant de choses m'y paraissent si justes et joliment dites. Voici celle que je retiens finalement.

L'enfant qui ne joue pas n'est pas un enfant, mais l'homme qui ne joue pas a perdu à jamais l'enfant qui vivait en lui et qui lui manquera beaucoup. J'ai construit ma maison comme un jouet et j'y joue du matin au soir.