19 novembre 2004

Pas très gaie, cette citation de ce matin, pardonnez-moi. Un peu trop radicale, aussi, mais pas dénuée d'intérêt, et du moins sujette à débats. En fait, tout réside dans l'interprétation du mot "raison". À l'époque d'Alexandre Pouchkine (1799-1837), auteur de cette citation, je suppose que des gens comme les autistes étaient considérés comme des "non-hommes". Or il s'agit simplement d'hommes différents. Pouchkine met le doigt sur un point essentiel : à partir du moment où la différence chez l'Autre fait peur, il devient plus... [Lire la suite]
Posté par zebu32 à 07:08 - Commentaires [4] - Permalien [#]

18 novembre 2004

Pierre Mac Orlan (1882-1970), qui disait de lui "Je suis devenu un écrivain parce que je n'étais bon à rien", nous a laissé cette belle phrase. Quand on possède le goût des gens exceptionnels, on finit toujours par en rencontrer. Souvent, en effet, il suffit de changer son regard sur le monde pour que ce monde change. En nous attachant avant tout aux qualités de chacun, et non à ses défauts, nous nous entourons d'un monde plus agréable. (dans certaines limites, bien sûr...)
Posté par zebu32 à 06:14 - Commentaires [4] - Permalien [#]
17 novembre 2004

Voltaire (1694-1778) nous a laissé des oeuvres passionnantes. Je me souviens des heures passées à étudier Candide au collège... C'est pourtant une citation extraite de Zadig ou la Destinée que je vous propose ce matin. Il vaut mieux hasarder de sauver un coupable que de condamner un innocent.
Posté par zebu32 à 06:37 - Commentaires [1] - Permalien [#]
16 novembre 2004

Cette citation d'Albert Camus (1913-1960) extraite de L'Homme révolté confirme-t-elle le fameux "Carpe diem", ou va-t-elle au contraire à son encontre ? J'avoue avoir du mal à me faire une opinion... La vraie générosité envers l'avenir consiste à tout donner au présent.
Posté par zebu32 à 07:17 - Commentaires [2] - Permalien [#]
15 novembre 2004

Je vous propose de commencer cette nouvelle semaine comme nous avons terminé la précédente, avec une citation de Jacques Salomé extraite du livre Si je m'écoutais, je m'entendrais. Renoncer à ce qui nous manque est plus difficile que de renoncer à ce qu'on a.
Posté par zebu32 à 05:29 - Commentaires [2] - Permalien [#]
14 novembre 2004

Mieux se connaître pour mieux vivre : c'est ce à quoi tente de nous amener Jacques Salomé (encore lui !) dans son ouvrage Si je m'écoutais, je m'entendrais. Je soumets à vos commentaires cette phrase que je trouve magnifique. C'est dans l'ombre de soi-même que l'on fait les rencontres les plus lumineuses.
Posté par zebu32 à 18:04 - Commentaires [1] - Permalien [#]

12 novembre 2004

Il paraît que l'espoir fait vivre, mais il est vrai que l'on ne peut pas vivre que d'espoir. Témoin cette citation de Francis Bacon (1561-1626) extraite de Apophtegmes. L'espoir est un bon déjeuner mais un mauvais dîner.
Posté par zebu32 à 07:34 - Commentaires [5] - Permalien [#]
10 novembre 2004

S'il avait vécu quelques années plus tard, le Canadien John Macnaughton (1858-1943) aurait pu pronconcer cette phrase en pensant à un certain président américain récemment réélu... Coeurs durs et cerveaux ramollis vont de pair.
Posté par zebu32 à 07:04 - Commentaires [3] - Permalien [#]
09 novembre 2004

Souvenirs souvenirs... Une belle interprétation de Jules Supervielle (1884-1960) dans Le Corps tragique. Les souvenirs sont du vent, ils inventent les nuages.
Posté par zebu32 à 06:01 - Commentaires [4] - Permalien [#]
08 novembre 2004

Il y a tant de gens au chômage qu'il ne devrait pas être permis de se plaindre de son boulot quand on a la chance d'en avoir un. Et pourtant. Me voici à ce point démotivée en cet après-midi pluvieux que je ne résiste pas à l'envie de vous livrer cette citation de Georges Courteline (1858-1929). L'homme n'est pas fait pour travailler. La preuve, c'est que ça le fatigue.
Posté par zebu32 à 18:02 - Commentaires [3] - Permalien [#]