31 décembre 2005

Plus qu'une journée, et 2005 sera passée, avec ses moments heureux et malheureux, ses rencontres, ses plaisirs volés ici et là, et tout et tout. Je vous ai beaucoup ennuyés avec mon gros paquet de chagrin, et je ferai en sorte que mon blog soit beaucoup plus gai en 2006. Mais de tout coeur je vous remercie pour tous les témoignages et tout le soutien que vous m'avez apportés au cours de ces derniers mois, vos gentilles paroles, vos mots réconfortants. Je vous souhaite à tous une très très bonne année 2006, pleine de ce que qui vous... [Lire la suite]
Posté par zebu32 à 08:00 - Commentaires [13] - Permalien [#]

30 décembre 2005

En lisant vos commentaires, je vois que l'humeur est légère. Voici donc deux petites citations qui devraient vous plaire ! Il ne faut pas désespérer des imbéciles. Avec un peu d'entraînement, on peut arriver à en faire des militaires.Pierre Desproges Il y a deux choses d'infini au monde : l'univers et la bétise humaine....mais pour l'univers j'en suis pas très sûr.Albert Einstein
Posté par zebu32 à 05:48 - Commentaires [9] - Permalien [#]
29 décembre 2005

Quittons la basse-cours pour un peu de sérénité... La paix, c'est quand la fuite du temps n'a pas d'importance.Maria Schell
Posté par zebu32 à 07:55 - Commentaires [6] - Permalien [#]
28 décembre 2005

Comme il fait froid, voici un petit proverbe que m'a soufflé ma soeurette pour faire travailler vos neurones et les réchauffer. Bonne chance ! Un grain de maïs a toujours tort devant une poule.
Posté par zebu32 à 07:52 - Commentaires [9] - Permalien [#]
27 décembre 2005

Méfiez-vous de ne pas répondre n'importe quoi... Voici un court dialogue croustillant de Georges Courteline. " Seuls les idiots n'ont pas de doute.- Vous en êtes sûr ?- Certain."
Posté par zebu32 à 07:49 - Commentaires [14] - Permalien [#]
26 décembre 2005

Je t'écris ce soir comme chaque annéej'ai mis mes souliers dans la cheminéepourtant tu seras surpris cher Noëlen lisant ma lettre au fond de ton cielcar je ne veux pas de livre d'imagesni de grand pantin ni de gros tambourc'est beau les joujoux et je suis bien sagemais je n'en veux pas mon coeur est si lourdpour jouer j'ai bien trop de peinechaque jour je pleure tout bascar depuis plus d'une semainepetit père est parti là-basmaman est triste et parle à peinepourquoi donc moi je ne sais pastu peux tout, dis-lui qu'il reviennePetit Noël... [Lire la suite]
Posté par zebu32 à 06:59 - Commentaires [13] - Permalien [#]

23 décembre 2005

Noël, c'est avant tout la fête des enfants, n'est-ce pas ? Je vous souhaite donc un très joyeux Noël, car même si vous n'avez pas d'enfants, je suis sûre que vous êtes restés de grands enfants !! Le rire des enfants est pour moi la preuve de l'existence de Dieu, ma seule espérance.Astrid D'Ozan Qui peut mieux qu'un enfant nous arracher à toutes nos amarres ?Christiane Singer La seule chose qui vaille la peine d'être volée, c'est un baiser à un enfant endormi.Joe Houldsworth Rien n'est plus artistique que le reflet... [Lire la suite]
Posté par zebu32 à 07:09 - Commentaires [12] - Permalien [#]
22 décembre 2005

Je ne sais plus qui a dit "La culture, c'est comme la confiture : moins on en a, plus on l'étale". En tout cas, il avait autant raison que Philip Chesterfield. Portez votre culture, comme votre montre, avec discrétion, et gardez-vous de la tirer de votre gousset et de la faire tinter pour le seul plaisir de montrer que vous n'en êtes pas dépourvu.
Posté par zebu32 à 07:07 - Commentaires [14] - Permalien [#]
21 décembre 2005

Essuyez vos doigts, vérifiez que vous n'avez pas de moustaches, et oubliez les truffes pendant quelques instants ! J'ai l'impression qu'il y a beaucoup à dire sur cette citation de Goethe. Il n'y a de vrai bonheur que partagé, n'est-ce pas ? Pour moi, le plus grand supplice serait d'être seul en paradis.
Posté par zebu32 à 05:55 - Commentaires [9] - Permalien [#]
20 décembre 2005

Citation-question intéressante de la dessinatrice Sandra Boynton à l'approche des fêtes et des boîtes remplies de pralinés, de truffes, de bouchées de chocolat. Le cerveau sera-t-il en mesure de réfréner nos envies de "dévorage" ? Serons-nous encore vraiment maîtres de nous ? Moi... pas vraiment... La notion de chocolat contredit-elle le principe du libre-arbitre ?
Posté par zebu32 à 05:55 - Commentaires [15] - Permalien [#]