Joli, non ?

L’enfance est un refuge pour tant d’orages.
Patrick de Carolis