Avec l'agitation d'hier, j'ai raté le fait que le 23  septembre 2010 correspondait au 40è anniversaire de la mort de Bourvil. Souvenirs...

Tenir un rôle comique, c'est exactement comme faire la cour à une jolie fille. Il faut du répondant.

Certains ont cru que j’étais aussi crétin à la ville qu’à l’écran ! C’est dur !

J'ai eu le prix à Venise, bon, j'en suis pas mal fier, mais je ne confonds pas vitesse et précipitation, Bourvil et Sarah Bernhardt. Le rire dans la qualité c'est ce que je voudrais pouvoir faire. L'imbécile heureux, voilà mon emploi. Que je m'évade de temps en temps je ne dis pas non mais ce sera toujours pour y revenir.
(Bourvil recevant son prix d'interprétation pour son rôle dans La Traversée de Paris)