47 ans : vraiment pas un âge pour mourir, surtout quand on est quelqu'un d'humain et de bien. J'adresse ce soir d'immenses pensées à la famille de Mouss Diouff, qui nous a quittés hier.

C'était d'abord un gentil mec, qui aimait les autres.
Véronique Genest

La générosité de ce comédien populaire et humaniste manquera au monde du spectacle et au public.
Aurélie Filippetti