C'est sûrement pour ça que les nerfs nous jouent parfois une musique insupportable, avec son lot de fausses notes...

Les uns font des nerfs un canal par lequel passe un fluide invisible ; les autres en font un violon dont les cordes sont pincées par un archet qu'on ne voit pas davantage.
Voltaire