Une citation qui me laisse un peu... je ne sais pas comment dire... perplexe ?

Quand on épluche des oignons, il faut penser à quelqu’un qu’on aimait et qui est mort, sinon, ce sont des larmes perdues.
Jean-Marie Cavana