D'accord, c'est un peu complexe, mais après le repos du week-end, vos neurones sont en pleine forme, non ? ;-)

L’esprit s’élargit d’année en année comme le tronc d’un chêne ; le sentiment du Moi se fortifie ; la douleur même se fond dans la sensation de cette continuelle croissance. Les soupapes de l’esprit s’ouvrent et se ferment avec une précision musicale de plus en plus parfaite.
Virginia Woolf